toit plat etancheite
Petits travaux

Rénover son toit-terrasse

Avec le temps et les intempéries, un toit plat se dégrade et devient propice aux fuites. Il est alors nécessaire de rénover son toit-terrasse avant que les infiltrations d’eau ne provoquent plus de dégâts et des réparations plus coûteuses. C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit d’un toit-terrasse non accessible, dont la révision nous a échappé. Qu’il s’agisse de transformer votre toit-terrasse pour le rendre accessible ou le garder tel quel, voyons les possibilités et les coûts d’une rénovation d’une partie ou de la totalité de votre toit-terrasse.

Vous devez savoir si votre toit-terrasse est accessible ou inaccessible

Avant d’entreprendre la rénovation de votre toit-terrasse, vous devez savoir s’il est accessible ou non. Une toiture-terrasse inaccessible est un toit plat non aménagé qui sert principalement à protéger le bâtiment des intempéries. Son accès est uniquement réservé aux professionnels pour son entretien : ramonage, étanchéité, maintenance générale des équipements qui s’y trouvent tels des panneaux solaires, des VMC ou encore des antennes. S’il est inaccessible, vous pouvez le laisser nu et prévoir une fenêtre de toit pour créer un puits de lumière et favoriser la luminosité de votre intérieur.

En revanche, la toiture-terrasse accessible est conçue pour accueillir des personnes. Il est possible d’y prévoir l’aménagement d’un espace de vie supplémentaire, d’un jardin ou même d’une piscine voire d’un parking, selon l’espace disponible. Il existe donc plusieurs types de toit terrasses accessibles soit aux piétons soit aux véhicules légers ou lourds.
Dans tous les cas, il est indispensable de prévoir l’isolation et l’étanchéification de son toit-terrasse. Quel que soit le type de toiture-terrasse accessible, celle-ci dispose :
• d’un élément porteur en bois, en béton ou en acier
• d’un support d’étanchéité, isolant
• d’un revêtement d’étanchéité en monocouche ou bicouche
• d’une protection d’étanchéité.

Les différents éléments doivent être adaptés à l’usage de la toiture-terrasse. Il faut notamment prévoir un élément porteur en maçonnerie et une protection lourde dure pour une toiture-terrasse accessible au public.

Il faut isoler le toit-terrasse

Pour plus de confort en toute saison, réduire les nuisances sonores et éviter les fortes déperditions de chaleur, il est indispensable d’isoler son toit-terrasse. Grâce à l’isolation thermique et acoustique de votre toit plat, vous réduisez vos dépenses en chauffage et en climatisation, limitez les bruits extérieurs venant du toit-terrasse accessible, faites des économies d’énergie et augmentez la valeur de votre bien, certifié aux normes les plus récentes. De plus, une toiture-terrasse bien isolée résiste aux intempéries et aux variations de température et protège à la fois la structure porteuse de la maison.

toit terrasse renovation

Par ailleurs, il existe plusieurs techniques pour isoler un toit plat : par l’extérieur ou par l’intérieur. L’isolation par l’extérieur permet une meilleure étanchéité et la possibilité de rester dans la maison durant les travaux, sans être dérangés par les professionnels. La technique d’isolation conventionnelle consiste à placer une couche d’isolant entre la membrane étanche et le pare-vapeur. La toiture froide consiste à isoler la maison de l’intérieur, en plaçant l’isolant sous la toiture, avec une lame d’air entre les deux. Bien que peu coûteuse, cette solution présente un inconvénient de taille en favorisant l’humidité et la formation de champignons.

L’isolation inversée est pratiquée dans le cadre d’une rénovation. Avec cette technique, l’isolant est placé directement sur la membrane d’étanchéité à l’extérieur. Toutefois, de cette manière, l’isolant est exposé aux intempéries, il doit donc être lesté. Pour éviter de surcharger le toit, le poids du leste doit être compté dans l’isolation globale. Il est adapté aux toitures végétalisées.

En ce qui concerne le choix de l’isolant, il doit être très robuste. Pour une toiture inaccessible, de la laine de roche ou de la mousse phénolique font l’affaire. Vous pouvez également opter pour une toiture végétalisée. La végétation et le substrat formant une couche isolante supplémentaire à l’isolation conventionnelle. La mousse polyuréthane, les panneaux de liège ou en verre cellulaire sont à privilégier sur une toiture-terrasse accessible. Le polystyrène extrudé est particulièrement recommandé pour une isolation inversée. Un mélange fibre de bois et latex est un isolant très efficace dans les régions exposées à de fortes chaleurs.

La toiture doit être étanchéifiée

L’étanchéification d’un toit-terrasse est une étape primordiale pour éviter toute infiltration d’eau dans la maçonnerie, qui peut évoluer en dégât des eaux. Pour cela, vous pouvez contacter https://www.techni-murs.com à Blois. En effet, si l’étanchéité est mal réalisée, l’humidité fragilise le toit, oxyde l’armature métallique, et participe à la dégradation des murs.

L’étanchéité permet ainsi d’imperméabiliser le toit et de protéger l’isolant. Elle doit être minutieusement vérifiée, notamment au niveau des petits murets du bord et des raccords entre les lès de la membrane. Si votre toit-terrasse ne présente pas de risque de fuite, mais nécessite une restauration pour durer plus longtemps. Il est possible, après avoir traité les cloques, déchirure et autres relecés, d’appliquer une solution à base de caoutchouc en couches épaisses sur toute la terrasse qui va former une membrane adhérente et imperméable à l’eau.

Lorsqu’un toit-terrasse n’est plus parfaitement étanche, il convient de remplacer entièrement son système d’étanchéité. C’est la solution la plus efficace et durable. Il existe différents revêtements pour étanchéifier un toit-terrasse accessible aux piétons. Avant d’appliquer la résine, le bitume ou l’asphalte, il faut veiller à aplanir et à nettoyer le support. La résine polyuréthane liquide s’applique au rouleau sur n’importe quel support (sauf les isolants) en plusieurs couches. Assez résistant, une fois installé, ce revêtement offre rendu final plutôt esthétique et peut durer plus de 20 ans. La pose du bitume ou du goudron s’effectue à chaud pour qu’il adhère au support. Il faut bien choisir la membrane de bitume de sorte qu’elle soit résistante aux UV.

Enfin, l’asphalte est un mélange de bitume et de granulat, chauffé à 230 °C pour l’étaler au rouleau uniquement sur les surfaces maçonnées. Afin d’ajouter une touche esthétique, il est possible de colorer le bitume ou l’asphalte.

L’étanchéité d’un toit-terrasse non accessible au public s’effectue à l’aide de bitume, d’asphalte, de résine liquide. Si votre toit est végétalisé, une membrane anti-racine protègera l’isolation et l’étanchéité des plantes. Un revêtement d’étanchéité toit-terrasse permet de protéger la toiture des intempéries et des UV.

Vous devez sécuriser l’espace

Afin de prévenir les risques liés aux chutes de hauteur, la législation impose des règles de sécurité strictes sur un toit-terrasse. Il est donc impératif d’installer un système de protection des personnes sur un toit-terrasse qu’il soit accessible ou non.
Vous devez prévoir, lors votre aménagement, l’installation d’un garde-corps d’une hauteur minimale de 1.10 m pour une épaisseur de rambarde inférieure à 50 cm et d’une hauteur de 0.80 m être pour une épaisseur supérieure à 50 cm.

Il peut s’agir d’une barrière pleine ou à barreaux dont les espacements sont réglementés à 11 cm maximum. Le garde-corps doit être fixé au bâtiment et équipé d’une plinthe de butée de 10 cm, d’une main courante et d’une lisse intermédiaire.
Il existe de nombreux modèles de garde-corps pour assurer la sécurité de votre toit-terrasse tout en ajoutant une touche esthétique sur votre façade.

Le coût de la rénovation d’un toit-terrasse

Le coût des travaux de rénovation d’un toit-terrasse dépend de la surface de votre toiture ainsi que des matériaux et techniques utilisées pour l’isolation, l’étanchéité et la sécurisation. Le prix moyen se calcule en m², comptez entre 80 et 110 euros le m² pour la construction, l’isolation, l’étanchéité et les finitions, pour une toiture plate. L’installation d’une toiture végétalisée revient, quant à elle, en moyenne à 90 euros le m². Pour réaliser un devis et calculer plus précisément le coût de vos travaux, il est recommandé de faire appel à un professionnel.

toit terrasse

Il est possible de bénéficier d’aides financières, si vous faites appel à un professionnel certifié RGE suivant la résistance thermique de l’isolant choisi. L’étanchéité et de l’isolation de la toiture-terrasse sont considérées comme rénovation énergétique, vous pouvez alors prétendre à :

• L’éco-prêt à taux zéro,
• Certaines subventions de l’ANAH,
• La prime énergie,
• Une TVA à taux réduit (5,5 %)
• Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Après avoir réalisé un diagnostic de l’état de votre toiture-terrasse par un professionnel et défini vos envies et besoins en termes d’utilisation de celle-ci, vous serez en mesure d’évaluer le budget pour vos travaux. Les opérations de rénovation ou d’aménagement nécessitent l’intervention de professionnels certifiés pour respecter les normes de sécurité en vigueur et bénéficier d’aides financières pour rénover votre toiture-terrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *